Comment gérer la solitude

Vous êtes ici :
<= Retour

Qu’est-ce que la solitude ?

La solitude est particulière car elle peut être à la fois crainte, et désirée, positive ou négative. Cela dépend en grande partie des représentations associées à celle-ci, et de son caractère subi ou non.  Les personnes souffrant de la solitude peuvent ressentir un vide intérieur, de la tristesse, de la culpabilité, ainsi qu’une sensation d’échec social. Lorsqu’elle se transforme en un vécu interne angoisse, la solitude est souvent associée à des troubles dépressifs, de l’anxiété, et des hostilités envers autrui.

Il existe quelques stratégies permettant de vivre la solitude comme quelque chose de positif et de constructif, en voici quelques-unes :

Le vécu de la solitude est énormément lié aux représentations qui lui sont associées.

Accepter la solitude

Dans une étude réalisée en 1998, des chercheurs ont cherché à comprendre quels étaient les moyens pour faire face à la solitude. Les résultats ont montré que l’acceptation de la situation et la réflexion était bénéfique, car ces facultés sont indispensables pour prendre conscience de ses peurs, besoins et désirs.

La première étape pour apprendre à mieux gérer la solitude, consiste tout d’abord à l’accepter. Pour cela vous pouvez faire une méditation d’accueil. Le fait d’accepter la solitude augmente le sentiment de contrôle de l’individu sur sa propre vie, en diminuant sa dépendance envers les autres.

Si vous souhaitez évaluer votre sentiment de solitude, voici une échelle :

Changer ses perceptions de la solitude

Des études ont mis en évidence qu’un humain éveillé passe en moyenne 29% de son temps seul. La solitude est donc quelque chose de banal que chaque individu va expérimenter au cours de sa vie.

Pour certaines personnes, elle est perçue comme quelque chose de positif, et comme une occasion de travailler sur soi. Ainsi, la littérature scientifique a mis en évidence certains bienfaits de la solitude. Par exemple, dans une étude réalisée en 1991, certains membres d’une équipe de recherche ont été isolés presque complètement pendant 3 semaines. A la fin de l’expérience, la plupart des chercheurs avaient décrits leurs rêveries comme plus vives, ainsi qu’une plus grande facilité à créer des histoires et à être impliqués dans certaines activités comme regarder un film. La solitude créé un espace dans lequel l’individu est libre de faire et de penser à ce qu’il veut. En cela, elle favorise la réflexion, la conscience de soi et l’introspection. Mais pas que, la solitude est intimement liée à la créativité et au sentiment de liberté. Cela va permettre, notamment lorsqu’un problème se présente, de le voir sous différents angles et de générer plus de solutions.

Outre ces aspects positifs, elle permet également tout simplement de se reposer, faire le vide et se ressourcer.

Passer à l’action

En créant du lien social

Ce conseil peut vous paraître paradoxal. Cependant, le soutien perçu par les pairs est un moyen efficace de faire face à la solitude. En effet, cela renforce le sentiment d’appartenance, ainsi que l’estime de soi. La solitude peut être une force motrice pour certains, et stimuler la motivation à aller vers autrui et créer du lien. Pourquoi ne pas essayer de s’en servir afin de renforcer des liens préexistants, ou en créer de nouveau ? Attention néanmoins à ne pas avoir d’attentes trop élevées envers vos relations, ce qui pourrait provoquer de l’insatisfaction et augmenter le sentiment de solitude. En effet, le fait de se sentir seul résulte en un sentiment de détresse provoqué par l’écart entre la vie sociale que l’on a, et celle que l’on souhaite.

Améliorer ses compétences

Etant donné le contexte actuel, cette tâche est compliquée. En attendant que la situation s’améliore, il peut être judicieux d’améliorer ses compétences sociales. Cela peut se faire à l’aide de nos ateliers d’affirmation de soi, ou des modules correspondants.

En s’engageant dans des activités et en trouvant des centres d’intérêts

Les personnes qui ont des difficultés à être seules parviennent moins à développer leurs talents créatifs. Pourquoi ? Tout simplement parce que les activités créatives sont souvent solitaires. Les activités de plaisir, ou de maîtrise (celles où vous avez la sensation de progresser), permettent de monter l’humeur, et d’alléger l’anxiété associée à la solitude. Tout cela améliore la confiance en soi, et permet de sortir de la solitude négative et de rencontrer la solitude positive. Beaucoup de personnes ont des centres d’intérêts qu’ils ne développent pas, par manque de temps, manque de motivation ou parce qu’ils ont peur d’être en échec.

En sachant cela, pourquoi ne pas consacrer quelques minutes par jour pour commencer, à des choses qui vous intéressent ou à des compétences que vous souhaitez développer ? Vous pouvez également vous engager dans une association en accord avec vos valeurs.

Eviter la comparaison sociale et limiter les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux donnent l’impression que la plupart des gens ont de meilleures compétences sociales ou un cercle social plus élevé. Souvent, fausse, cette impression peut renforcer la sensation d’échec et avoir un impact négatif sur l’estime de soi.

Apprendre à s’affirmer

Souvent, la solitude est difficile à accepter car la personne la vit comme une honte et un échec. Le fait d’exprimer ce que l’on ressent permet de se sentir moins seul. Il est possible de se sentir seul, même au sein du couple. Cela dénote généralement d’un problème de communication, et d’une difficulté à exprimer ses ressentis. Cela est aussi dû à des fausses croyances sur le couple qu’on peut appeler pensées magiques. Un exemple de pensée magique fréquente en couple est que le partenaire doit deviner les émotions de son partenaire. Cette pensée va créer des attentes irréalistes. Elle provient généralement d’un schéma de manque affectif.

Quelques liens utiles si vous vous sentez seul

  • L’association Astrée : elle vise à aider les personnes se sentant seules, et à recréer du lien social, pour vous engager ou si vous avez besoin de l’aide, vous pouvez les contacter sur leur site.
  • SOS Solitude : cette association propose un numéro permettant aux personnes se sentant seules d’exprimer leur mal-être et de trouver des solutions, voici leur site

En savoir +

Dans cette courte vidéo (2 minutes), Christophe André parle des différentes façons d’aborder la solitude.
Voici une petite vidéo créée par l’association astrée, qui donne des éclaircissementssur la solitude.

Winnicott, célèbre psychiatre et psychanalyse britannique a écrit un livre très intéressant sur ce thème qui s’intitule « La capacité d’être seul ». Pour Winnicott, le fait d’arriver à être seul indique la maturation du développement affectif. Un enfant qui a été abandonné, a subi des ruptures d’attachement va grandir avec une grande peur de la solitude. Pourquoi ? Car celle-ci est associée à l’abandon et au rejet. Ainsi, plus tard, cette personne sera plus à même de développer une dépendance affective.  

Bibliographie :

Rokach, A., & Brock, H. (1998). Coping with loneliness. The Journal of Psychology132(1), 107-127.

Seepersad, S. (2004). Coping with loneliness: Adolescent online and offline behavior. CyberPsychology & Behavior7(1), 35-39.

Rokach, A. (2001). Strategies of coping with loneliness throughout the lifespan. Current Psychology20(1), 3-17.

Schoenmakers, E. C., van Tilburg, T. G., & Fokkema, T. (2012). Coping with loneliness: What do older adults suggest?. Aging & Mental Health16(3), 353-360.

Tags: