Concentration

Vous êtes ici :
<= Retour

Se concentrer, c’est maintenir son attention de façon soutenue sur une tâche ou un percept. Cela signifie filtrer tout ce qui pourrait nous distraire : percepts externes ou internes, imagination ou souvenir.

Une difficulté à se concentrer peut être liée à un déficit de l’éveil : en cas de privation de sommeil, l’esprit devient plus difficile à contrôler. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les excitants (tels que la caféine) donnent l’impression d’être mieux concentré. De même, lorsque la peur s’empare de nous, l’hypervigilance peut nous rendre particulièrement attentif au moindre élément pouvant indiquer un danger.

Dans certains cas à l’inverse, la personne est trop excitée (et donc bien éveillée), et son esprit part dans toutes les directions, emporté par une espèce d’élan créatif. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’un problème d’éveil, mais d’une sur-activation des aires cérébrales impliquées dans l’imagination (ou d’une perte de leur contrôle). Il s’agit d’un un réseau appelée en neurosciences réseau du “mode par défaut”, qui s’active habituellement au repos. C’est ce réseau qui s’active normalement lorsque nous nous ennuyons et nous procure des inspirations créatrices. Lorsque ce réseau s’emballe et nous fait perdre notre capacité de concentration, cela peut être le signe d’un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité, ou bien encore d’un trouble bipolaire ou d’une hypomanie. Il peut être aussi d’après certains auteurs particulièrement actif chez les personnes présentant un haut potentiel.

Parfois, ce même réseau s’active alors que nous ne somme pas particulièrement excités, pour nous amener à penser en boucle à des choses tristes ou qui nous inquiètent. On parle dans ce cas de ruminations dépressives ou anxieuses, qui empêchent elles aussi de nous concentrer.

Les maladies neurologiques et neurodégénératives peuvent provoquer des atteintes des fonctions attentionnelles, et perturber la capacité à se concentrer. Enfin, certaines drogues perturbent la capacité à se concentrer (par exemple le cannabis pour n’en citer qu’une).