How Can We Help?

Search for answers or browse our knowledge base.

Documentation | Demos | Support

Vous êtes ici :
<= Retour

Le burnout, généralement traduit en français épuisement professionnel, est un état d’humeur négative et de fatigue qui s’exprime tant au niveau psychologique, cognitif, relationnel et corporel. Il se rapporte généralement au travail, on peut cependant rencontrer des symptômes similaires chez un parent (dont le “travail” consiste à s’occuper de sa famille).

Détecter le burn-out


Détecter le burn-out

Le burnout est lié à l’accumulation de stress

Le burn-out n’est pas aisé à détecter. Il est fréquent que la personne en soit arrivé à un stade critique au moment où elle le découvre. Ce trouble est progressif, les symptomes se développant progressivement. C’est pourquoi il est important de connaitre les signes précoces de burn-out.

Les signes précoces de burnout :

L’individu a moins envie d’aller au travail. Pannes de réveil, retards, oublis… Beaucoup d’indices peuvent vous mettre la puce à l’oreille et indiquer une baisse de l’envie de se rendre dans son lieu de travail. Ceux-ci constituent des alertes dont il faut tenir compte.

La personne est peu motivée. On note une baisse de l’enthousiasme à réaliser les tâches demandées, et également une diminution de l’implication dans son travail.  

Des performances moindres. L’affaissement de la motivation a des conséquences notables sur la productivité et la capacité à faire les tâches dans le délai imparti. Or, comme la source du burnout est en interaction avec les performances professionnelles, ce facteur est précicipant : la personne, devenue moins productive, va étendre ses heures de travail pour compenser, ce qui va aggraver son stress et faire progresser le burnout.

Des troubles du sommeil. L’anxiété a des impacts considérables sur le sommeil, et lorsqu’elle s’accumule, ceux-ci ne sont jamais loin. Si vous sentez que vous dormez moins bien, que vous vous réveillez dans la nuit ou que vous avez des difficultés d’endormissement, ces signaux sont à prendre en compte.

Irritabilité, accès de colère. La frustration et l’impuissance provoquée par le burn-out ont des conséquences négative sur la gestion des émotions. Si vous sentez que vous êtes à fleur de peau et que des remarques anodines vous atteignent plus qu’avant, cela peut être un signe d’une plus grande irritabilité et d’un trouble de l’humeur.

Lorsque le burnout est bien installé, il peut entrainer une dépression, une fatigue chronique, une baisse de l’estime de soi et altérer de façon considérable les autres sphères de la vie de l’individu comme les sphères familiales ou amicales.

Il existe deux échelles qui permettent d’évaluer le burnout : le Maslach Burnout Inventory (MBI), et le Burnout Assesment Tool (BAT). Comme toute évaluation psychologique, ces échelle doivent être complémentée par des signes cliniques, et d’autres informations. Vous pouvez effectuer la passation de cette échelle dans le cadre d’un suivi psychothérapeutique. L’échelle BAT est ci-dessous (pour évaluer un burnout parental, le terme “travail” représente votre parentalité dans l’échelle). Si votre total atteint 85, nous vous recommandons une consultation avec un professionnel :

Echelle BAT
Prévenir le burn-out

Les composantes du burn-out

Figure 1 : Composantes du burn-out professionnel selon Maslach, Schaufeli et Leiter
Figure 2 : Composantes du burn-out parental selon Roskam, Brianda et Mikolajczak

Prévenir le burn-out

Le burn-out est lié à une dégradation de la situation de travail de la personne. Il est possible de le prévenir, tout d’abord en apprenant à en identifier les premiers signes comme vu dans la première partie de cet article.

Certaines personnes sont plus à même de développement un burnout, comme par exemple les personnes ayant du mal à gérer leurs émotions, les individus perfectionnistes et les personnes ayant des schémas cognitifs dysfonctionnels, et ceux atteints d’un TDAH. La valeur accordée au travail est également importante, quelqu’un qui accorde énormément de valeur à son travail sera plus enclin à déclencher un burnout.

Certains individus seront plus susceptibles de développer un burnout que d’autres

Voici quelques autres éléments de prévention du burnout :

– Prendre régulièrement des congés

– Faire des pauses afin de limiter les risques de surcharge cognitive

– S’autoriser quelques erreurs

Limiter son nombre d’heures supplémentaires

Organiser ses horaires de travail en fonction de sa vie personnelle

– Avoir un bon cercle social

– En discuter avec son supérieur ou des collègues

Soigner le burn-out

Soigner le burn-out

Une des premières étapes pour soigner le burnout est de prendre du recul sur la situation. Il est important de mener un travail de fonds pour identifier où se situent les limites que vous ne respectez pas, de faire la part des choses entre ce qui peut être changé rapidement, et ce qui est plus complexe à modifier. Un travail sur soi pour identifier vos valeurs, mettre en perspective vos émotions et vos aspirations, va vous permettre de vous construire une boussole intérieure : savoir comment agir sur vous-même ou votre environnement pour sortir de la situation qui produit le burnout.

Ensuite, l’idée va être de réorganiser son quotidien pour mieux récupérer et se reposer tout en pratiquant des activités qui vont améliorer l’humeur sur le long terme (comme par exemple le sport, ou des activités sociales positives). Une démarche de résolution de problèmes systématique va permettre de trouver des solutions efficaces et innovantes dans cette optique. Face à des difficultés paraissant insurmontables, dans les cas modérés entamer une démarche de coaching cognitivo comportemental peut vous aider. Dans les cas les plus sévères, un arrêt maladie combiné à une thérapie cognitive et comportementale devient nécessaire.

Le burn-out n’est pas une fatalité

Les difficultés émotionnelles pourront être abordées, et soutenues par des techniques spécifiques. Si la personne souhaite approfondir, un travail pourra être fait sur ses schémas de personnalités, afin d’éradiquer et de comprendre d’où proviennent les distorsions cognitives.

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin :

Audio

Ce podcast très intéressant de l’émission “Grand Bien Vous Fasse” aborde des solutions pour reconnaitre le burnout : Comment reconnaitre un burnout ?.
Ces podcasts aussi sont enrichissants : “Tout sur le burn-out #51. Psychologie et Bien-être |Le podcast de Psychologue.net · 2022-01-14” d’une psychopatricienne, Mme Violaine Capet (1) et celui concernant Le burn-out parental – Isabelle Roskam, professeure de psychologie et chercheuse, La Matrescence (2)

(1)
(2)

Lectures

Christina Maslach, spécialiste de l’épuisement professionnel et qui a créé l’échelle homonyme cité dans cet article, a notamment rédigé cet ouvrage que vous pouvez acheter en cliquant sur l’image ci-dessous. Dans celui-ci, la psychologue décrit avec précision le phénomène du burn-out, et donne également des pistes pour prévenir l’apparition du burn-out et pour agir au sein de son entreprise afin de pouvoir y retourner travailler avec plus de sérénité.

Ces livres pourraient aussi vous intéresser :
​Vivre mieux au travail – S’affirmer et réguler ses émotions, Sophie Mori
Ne plus craquer au travail, Dominique Servan

Concernant le burn-out parental ces livres s’y intéressent :
Le Burn-out parental – L’éviter et s’en sortir, Moïra Mikolajczaket Isabelle Roskam
La charge mentale des femmes et celle des hommes. Comment prévenir le burn-out ? Aurélia Schneider

Vidéo

Vous trouverez ci-dessous la retransmission de l’émission télévisuelle “Allô Docteurs” sur le thème du burn-out.

Bibliographie

Bibliographie :

Söderfeldt, M., Söderfeldt, B., & Warg, L. E. (1995). Burnout in social work. Social work40(5), 638-646.

Maslach, C. (2018). Burnout: A multidimensional perspective. In Professional burnout: Recent developments in theory and research (pp. 19-32). CRC Press.

Awa, W. L., Plaumann, M., & Walter, U. (2010). Burnout prevention: A review of intervention programs. Patient education and counseling78(2), 184-190.

Mikolajczak, M., Zech, E., & Roskam, I. Burn-out professionnel, parental et de l’aidant.

Roskam, I., Mikolajczak, M., & Brianda, M. E. (2018). Le burnout parental. Comprendre, diagnostiquer et prendre en charge. Louvain-la-Neuve, Belgique: De Boeck Supérieur.

Van Dierendonck, D., Garssen, B., & Visser, A. (2005). Burnout prevention through personal growth. International journal of stress management12(1), 62.

Zhernova, P., Bodyanskiy, Y., Yatsenko, B., & Zavgorodnii, I. (2020, February). Detection and prevention of professional burnout using machine learning methods. In 2020 IEEE 15th International Conference on Advanced Trends in Radioelectronics, Telecommunications and Computer Engineering (TCSET) (pp. 218-221). IEEE.

Ces informations vous-ont elles été utiles ?
4.8 Sur 5 étoiles
5 Etoiles 50%
4 Etoiles 50%
3 Etoiles 0%
2 Etoiles 0%
1 Etoiles 0%
Comment pouvons-nous l'améliorer ?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.
Retour haut de page