Que voulez-vous trouver ?

Vous êtes ici :
<= Retour

Détecter le burn-out

Le burnout est lié à l’accumulation de stress

Le burn-out n’est pas aisé à détecter. Il est fréquent que la personne en soit arrivé à un stade critique au moment où elle le découvre. C’est pourquoi il est important de connaitre les signes précoces de burn-out.

Les signes précoces de burnout :

L’individu a moins envie d’aller au travail. Pannes de réveil, retards, oublis, beaucoup de choses peuvent indiquer une baisse de l’envie de se rendre dans son lieu de travail. Ceux-ci constituent des alertes à prendre en compte.

La personne est peu motivée. On note une baisse de l’enthousiasme à réaliser les tâches demandées, et également une diminution de l’implication au travail.  

Des performances moindres. L’affaissement de la motivation ont des conséquences notables sur la productivité et la capacité à faire les tâches dans le délai imparti.

Des troubles du sommeil. L’anxiété a des impacts considérables sur le sommeil, lorsqu’elle s’accumule, ceux-ci ne sont jamais loin. Si vous sentez que vous dormez moins bien, que vous vous réveillez dans la nuit ou que vous avez des difficultés d’endormissement, ces signaux sont à prendre en compte.

Irritabilité, accès de colère. La frustration et l’impuissance provoquée par le burn-out ont des conséquences négative sur la gestion des émotions. Si vous sentez que vous êtes à fleur de peau et que des remarques anodines vous atteignent plus qu’avant, cela peut être un signe d’une plus grande irritabilité et d’un trouble de l’humeur.

Lorsque le burnout est bien installé, il peut entrainer une dépression, une fatigue chronique, une baisse de l’estime de soi et altérer de façon considérable les autres sphères de la vie de l’individu comme les sphères familiales ou amicales.

Il existe une échelle qui permet d’évaluer le burnout : le Maslach Burnout Inventory (MBI). Comme toute évaluation psychologique, cette échelle doit être complémentée par des signes cliniques, et d’autres informations.

Prévenir le burn-out

Le burn-out est lié à une dégradation de la situation de travail de la personne. Il est possible de le prévenir, tout d’abord en apprenant à en identifier les premiers signes comme vu dans la première partie.

Certaines personnes sont plus à même de développement un burnout, comme les personnes ayant du mal à gérer leurs émotions, les individus perfectionnistes et les personnes ayant des schémas. La valeur accordée au travail est également importante, quelqu’un qui accorde énormément de valeur à son travail sera plus enclin à déclencher un burnout.

Certains individus seront plus susceptibles de développer un burnout que d’autres

Voici quelques autres éléments de prévention du burnout :

– Prendre régulièrement des congés

– Faire des pauses afin de limiter les risques de surcharge cognitive

– S’autoriser quelques erreurs

Limiter son nombre d’heures supplémentaires

Organiser ses horaires de travail en fonction de sa vie personnelle

– Avoir un bon cercle social

– En discuter avec son supérieur ou des collègues

Soigner le burn-out

Une des premières étapes pour soigner le burnout est de prendre un arrêt maladie afin d’avoir du recul sur la situation. Durant cet arrêt maladie, l’idée va être de se reposer tout en pratiquant des activités qui vont améliorer l’humeur sur le long terme (comme le sport ou des activités sociales). Une fois que l’humeur est remontée et que l’individu dispose de plus de ressources, il est possible d’entamer une thérapie cognitive et comportementale.

Le burnout n’est pas une fatalité

Les difficultés émotionnelles pourront être abordées, et soutenues par des techniques spécifiques. Si la personne souhaite approfondir, un travail pourra être fait sur ses schémas, afin d’éradiquer et de comprendre d’où proviennent les distorsions cognitives.

En savoir + :

Ce podcast très intéressant de l’émission Grand Bien Vous Fasse aborde des solutions pour reconnaitre le burnout : Comment reconnaitre un burnout ?

Bibliographie :

Söderfeldt, M., Söderfeldt, B., & Warg, L. E. (1995). Burnout in social work. Social work40(5), 638-646.

Maslach, C. (2018). Burnout: A multidimensional perspective. In Professional burnout: Recent developments in theory and research (pp. 19-32). CRC Press.

Awa, W. L., Plaumann, M., & Walter, U. (2010). Burnout prevention: A review of intervention programs. Patient education and counseling78(2), 184-190.

Van Dierendonck, D., Garssen, B., & Visser, A. (2005). Burnout prevention through personal growth. International journal of stress management12(1), 62.

Zhernova, P., Bodyanskiy, Y., Yatsenko, B., & Zavgorodnii, I. (2020, February). Detection and prevention of professional burnout using machine learning methods. In 2020 IEEE 15th International Conference on Advanced Trends in Radioelectronics, Telecommunications and Computer Engineering (TCSET) (pp. 218-221). IEEE.

Retour haut de page