EMDR et fonctionnement thérapeutique des SBA

Vous êtes ici :
<= Retour

L’EMDR ou Eye Movement Desensitization and Reprocessing est une technique de psychothérapie basée les mouvements oculaires. Elle est utilisée et recommandée afin de traiter les états de stress post-traumatique ainsi que d’autres troubles psychiques comme les phobies, la dépression, le deuil ou les troubles anxieux.

L’EMDR est basé sur la stimulation bilatérale des yeux

Une découverte liée au hasard

Cette technique de psychothérapie a été découverte par Francine Shapiro presque par hasard en 1987. Lors d’une promenade dans un parc, des pensées perturbantes l’ont assaillie, se répétant en boucle. Elle observa que lorsque ces pensées apparaissaient, ses yeux bougeaient automatiquement de bas en haut et en diagonale. Elle essaya d’utiliser ce phénomène : pour cela, elle se força à penser aux souvenir perturbants et à bouger ses yeux en même temps. Rapidement, elle constata que cela entraînait une disparition de ces pensées négative, mais aussi une diminution de leurs charges lorsque ces pensées réapparaissaient.

Fonctionnement thérapeutique des SBA

L’EMDR expliquée par un psychologue

La thérapie EMDR entraîne souvent une diminution des symptômes de trouble de stress-post traumatique (irritabilité, hypervigilance, troubles du sommeils etc). Les mouvements oculaires vont aider à faire en sorte que l’expérience traumatique soit intégrée dans la mémoire sémantique. Ainsi, elle va être encodée dans la partie souvenir du cerveau, ce qui va atténuer la charge émotionnelle. La stimulation bilatérale des yeux entraîne un déchargement de l’émotion. Les études ont montré que celle-ci favorisation la création de connexions neuronales. Cela va entrainer une restructuration de l’information dans le cortex et non plus dans l’amygdale, qui est la zone associée aux émotions.

Le but du la stimulation bilatérale est de réencoder le souvenir traumatique

Les phases du traitement EMDR

Le traitement par la psychothérapie EMDR se déroule en différentes phases.

  • Tout d’abord, le thérapeute va s’entretenir avec son patient afin d’obtenir des informations sur son passé et son état actuel. Cela va lui permettre d’identifier les problèmes à traiter.
  • Il va ensuite placer l’individu dans un état de préparation. Cela va se faire via l’utilisation de métaphores ou de techniques de méditation afin de favoriser un sentiment de contrôle personnel.
  • Puis vient la phase d’évaluation. Au cours de cette phase, le thérapeute va mesurer l’émotion actuelle du patient ressentie suite à la sollicitation des images négatives.
  • La phase suivante est la phase de désensibilisation. Ici, le thérapeute demande à son patient de parler des souvenirs et des images perturbantes, tout en lui faisant effectuer des mouvements oculaires. Il va également demander à son patient s’il ressent des sensations physiques particulières. Celles-ci sont souvent le signe d’une perturbation résiduelle liée à la sollicitation des images négatives.
  • La séance s’achèvera avec des exercices d’imageries visant à relaxer le patient, puis par une réévaluation des effets du traitement.

En savoir + :

Si vous souhaitez en savoir + sur l’EMDR, nous vous conseillons ce site de spécialistes : https://www.emdr-france.org/web/quest-therapie-emdr/

Bibliographie :

Davidson, P. R., & Parker, K. C. (2001). Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR): a meta-analysis. Journal of consulting and clinical psychology69(2), 305.

Korn, D. L. (2009). EMDR and the treatment of complex PTSD: A review. Journal of EMDR Practice and Research3(4), 264-278.

Shapiro, F., & Maxfield, L. (2002). Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR): Information processing in the treatment of trauma. Journal of clinical psychology58(8), 933-946.

Tarquinio, C., Brennsthul, M. J., Dellucci, H., Iracane-Coste, M., Rydberg, J. A., Silvestre, M., & Zimmermann, E. (2017). Pratique de l’EMDR: Introduction et approfondissements pratiques et psychopathologiques. Dunod.