Que voulez-vous trouver ?

Vous êtes ici :
<= Retour

La rupture amoureuse, une forme de deuil

Une relation amoureuse est souvent sujette à énormément de projections. Lorsqu’un individu est très proche de quelqu’un, un mécanisme de spécialisation cognitive est en jeu. Celui-ci implique que nous attribuons à l’autre des ressources : il remplit des besoins fondamentaux chez nous. Lorsque la relation cesse, nous perdons ces ressources. En particulier lorsque la relation est forte, intense et structurante. Une rupture amoureuse est donc marquée par la perte. La perte non seulement d’un être cher, mais également d’un :

– Passé : tous les souvenirs partagés s’effondrent

– Présent : l’autre n’est plus là et on perd les ressources qu’il nous apportait

– Futur : tous les futurs possibles sont perdus

Cela est donc très douloureux et peut faire l’objet de comportements d’évitement, ou de fuite. Cela peut donc favoriser l’addiction, qu’elle soit liée à des substances, ou à des activités comme le travail ou le sport.

Une rupture amoureuse s’apparente à un deuil.

Cette perte peut être très difficile à vivre et venir perturber le fonctionnement de la personne. Une rupture amoureuse s’apparente à un deuil, il est souvent nécessaire de passer par toutes les étapes qui le constitue. Il est normal d’être triste, et de pleurer.  Le fait de pleurer va permettre de libérer le stress via la présence de cortisol dans les larmes.

Les étapes du deuil

Celles-ci peuvent être plus ou moins longues en fonction de si la personne a été quittée ou si elle a quitté. Les émotions également seront différentes, la culpabilité pourra être plus moins présente pour un individu. Il est très fréquent que ces étapes ne se suivent pas de façon linéaire.

  • Déni. Il est généralement plus présente pour la personne ayant été quittée.
  • Colère. Lorsque le déni disparaît, il y a une prise de conscience de la réalité qui peut parfois laisser place à un sentiment de révolte.
  • Marchandage. Cette période dure peu de temps en général, ici, l’individu cherche à retrouver la personne perdue.
  • Dépressive. Cette étape est souvent celle qui dure le plus longtemps. Elle laisse place à beaucoup de tristesse et de la détresse psychologique.
  • Acceptation. Cette étape consiste à accepter que l’autre ne fait plus partie de notre vie. Il est donc conseillé d’accueillir la douleur et de prendre conscience de toutes les pertes pour faire la paix avec. Voici une méditation d’accueil indiquée dans ce cas présent.

Gérer une rupture amoureuse avec l’activation comportementale

Une rupture amoureuse entraine souvent une baisse de l’humeur générale, et peut favoriser le repli sur soi. Il est important d’intégrer dans ses journées des moments de plaisir. Il est aussi conseillé de parler de sa douleur à des personnes proches qui ont notre confiance. Se rattacher à son quotidien, en instaurant des routines est structurant et indispensable dans ce genre de cas. Voici un article présentant plus en profondeur des façons d’améliorer son humeur.

Il faut faire attention au repli sur soi lors d’une rupture amoureuse.

Lister les raisons pour lesquelles la rupture est une bonne solution

Bien souvent, une rupture amoureuse indique que les deux personnes n’étaient pas faites l’une pour l’autre. Le fait de lister les raisons impliquées dans cela, va permettre d’aborder la rupture de façon rationnelle. Cette étape est difficile à effectuer lorsque les émotions sont trop intenses, comme au début de la rupture. Une rupture permet bien souvent de se rendre compte des besoins que nous avons, et ensuite, de sélectionner un partenaire qui y répondra mieux que le précèdent.  Il est également intéressant de lister les qualités que vous recherchez chez votre futur partenaire.

Cela peut réveiller des blessures profondes et activer des schémas

La présence de certains schémas, de troubles de l’attachement et de troubles de la personnalité peut impacter de façon considérable la façon de gérer une rupture amoureuse. Par exemple, quelqu’un ayant un schéma d’abandon pourra se sentir totalement perdu et sans espoir. Dans ces cas précis, il est primordial d’identifier les distorsions cognitives associées à la perte. Bien gérer une rupture amoureuse peut améliorer notre confiance en nos capacités et notre indépendance. Une rupture amoureuse peut également réveiller des schémas enfouis comme le schéma d’exclusion, si le cercle amical n’est pas perçu comme assez soutenant. Dans ce cas, il peut être judicieux d’entamer une thérapie des schémas avec un psychologue. Pour en savoir plus, voici un article sur les schémas cognitifs.

Attention à certains signes

Pour certaines personnes, une rupture amoureuse peut entraîner des troubles psychiques comme une dépression. Il est normal de ressentir une forte douleur et de la tristesse. Mais lorsque celles-ci s’installent dans le temps ou laissent place à un repli sur soi important, cela peut constituer des signaux d’alerte. Il est nécessaire de vous faire aider si vous sentez que vous ne parvenez pas à avancer.

En savoir + :

Les podcasts sur ce sujet sont très nombreux. En voici un qui aborde le sujet de façon intéressant : les revers de l’amour, la rupture.

Bibliographie :

Sprecher, S., Felmlee, D., Metts, S., Fehr, B., & Vanni, D. (1998). Factors associated with distress following the breakup of a close relationship. Journal of Social and Personal Relationships15(6), 791-809.

Sprecher, S. (1994). Two sides to the breakup of dating relationships. Personal relationships1(3), 199-222.

Letessier, L. (2014). La rupture amoureuse. Odile Jacob.

Brassard, A., St-Laurent Dubé, M., Gehl, K., & Lecomte, T. (2018). Attachement amoureux, symptômes dépressifs et comportements suicidaires en contexte de rupture amoureuse. Santé mentale au Québec43(1), 145-162.

Bernier, M., & Simard, M. H. (2017). La rupture amoureuse: Repérer les signe avant-coureurs, surmonter l’épreuve, revivre après son deuil. Editions Eyrolles.

Retour haut de page