Hématophobie

Vous êtes ici :
<= Retour

Définition

Provenant des termes “hemato” signifiant “sang” et “phobie” voulant dire “peur“, l’hématophobie est la peur d’être confronté à la vue du sang. Dans le Manuel de Diagnostic et de Statistique des troubles mentaux (DSM-5), l’hématophobie apparaît dans la sous catégorie des phobies spécifiques “blessure – sang – injection”.

L’hématophobie est une des phobies les plus fréquentes.

Il s’agit donc d’une phobie spécifique pouvant provoquer des malaises vagaux. Le taux d’évanouissement pouvant atteindre 80% selon certains auteurs.

Les personnes atteintes de cette phobie peuvent avoir peur des prises de sang, des piqûres, des blessures, des hôpitaux, des menstruations… Cela est donc problématique dans certaines situations vitales, comme dans le cas d’un accident par exemple.

Symptômes physiques de l’hématophobie

Au niveau physiologique, la particularité de l’hématophobie est qu’elle provoque une baisse du rythme cardiaque. C’est ce qui la différencie des autres phobies qui elles, augmentent le rythme cardiaque. Outre le malaise vagal, la personne peut également ressentir des maux de ventre, des nausées, des tremblements

Comment soigner l’hématophobie

Souvent, l’hématophobie va se manifester sous la forme d’anticipations négatives, d’émotions désagréables et de comportements d’évitement. Comme toutes les phobies, l’hématophobie peut se soigner à l’aide de la thérapie d’exposition. Celle-ci va consister à exposer de façon graduée la personne au stimulus phobogène. Le but est de provoquer une habituation. Un travail peut être fait sur les pensées de l’individu, grâce à la restructuration cognitive. Dans ce cas, l’idée sera de travailler sur ses représentations et anticipations.

Une phobie provient de la combinaison d’événements externes et de prédispositions génétiques. Dans la plupart des cas, une phobie spécifique apparaît suite à un événement traumatisant survenu à un âge précoce. Si la phobie résulte d’un traumatisme connu, il est également possible de travailler sur celui-ci.

En savoir + :

Pour conclure, voici une vue philosophique de l’hématophobie dans ce podcast de France Inter : Pourquoi la vue du sang nous fait-elle peur ?