Que voulez-vous trouver ?

Vous êtes ici :
<= Retour

Définition

D’après le psychiatre Michel Delage, les émotions sont un moyen pour l’individu de construire sa personnalité et de se faire une représentation du monde. Celles-ci ont un impact considérable sur les relations, les comportements, la vie sociale, les apprentissages… Lorsqu’elles sont mal gérées, cela peut donc occasionner des difficultés dans des domaines très variés de la vie. Pour un enfant, les difficultés dans la gestion des émotions sont normales puisque le cerveau et les aires impliquées dans cette faculté sont encore en développement.

L’accompagnement de l’adulte est indispensable pour apprendre à l’enfant à reconnaître ses émotions d’une part, les exprimer, et les gérer. Pour chacune de ces trois étapes, il existe divers outils qui ont fait leurs preuves. Avant toutes ces étapes, il est primordial que vous lui donniez le bon exemple en exprimant vos émotions et en ne vous laissant pas submerger par elles, du mieux que vous le pouvez. Car les enfants apprennent énormément par apprentissage vicariant, c’est à dire par imitation.

Du fait que le cortex préfrontal en est au début de son développement, il est très compliqué pour un enfant de bien gérer ses émotions

Reconnaître ses émotions

Il est important pour l’enfant d’apprendre à bien identifier les émotions qu’il ressent. Leur fonction est d’informer l’enfant des choses qui ne vont pas, ou des choses qui vont. Cela va lui permettre de s’adapter à son environnement. Par exemple, si un enfant n’arrive pas à identifier qu’il ressent de la peur face à un danger, il aura des difficultés à adapter son comportement.

Les émotions favorisent donc l’adaptation, s’il ressent une forte joie dans une situation donnée, cela va l’amener à rechercher cette situation ultérieurement. Pour apprendre à votre enfant à reconnaitre ses émotions, il est d’abord très important qu’il connaisse la définition des émotions afin qu’il puisse les discriminer entre elles. Lorsque vous sentez que votre enfant ressent une émotion, vous pouvez tout simplement lui demander quelle émotion il ressent, et comment cela se traduit dans son corps. Il est également possible lorsque vous voyez votre enfant crier de lui dire qu’il est en colère, de nommer son émotion. Petit à petit, cela va créer des automatismes et favoriser la reconnaissance des émotions. Vous pouvez vous aider de la roulette des émotions, qui est un outil fréquemment utilisé en psychothérapie afin d’identifier l’état émotionnel de l’enfant. Elle contient les émotions de base mais libre à vous d’en rajouter. Vous trouverez dans cet article comment en construire une vous-même.

Exprimer ses émotions

Il existe différents moyens d’exprimer ses émotions

L’enfant prend conscience du regard des autres à partir de l’âge de 4 ans. C’est à partir de ce moment qu’il commence à s’ajuster face aux remarques des autres. Les échanges entre pairs s’accentuent et l’expression émotionnelle devient importante à mettre en place. Pourquoi ? Car elle permet d’améliorer les relations et d’exprimer ses besoins. Les émotions peuvent être exprimées par le comportement, par la parole, ou différents médiums. Il est conseillé de valider les émotions de son enfant, et de lui apprendre à trouver des façons de les exprimer. Sans cela, un enfant risque de réprimer ses émotions et de mal les vivre.

Voici quelques suggestions afin d’aider votre enfant à exprimer ses émotions :

– Au-delà du verbal. Cela peut être difficile pour un enfant d’exprimer certaines émotions verbalement. Vous pouvez donc trouver avec lui d’autres moyens d’expression émotionnelle. Par exemple, vous pouvez lui demander : comment pourrais tu exprimer ta colère ? Comment pourrais-tu exprimer ta tristesse ? S’il ne trouve pas beaucoup d’idées, en voici quelques-unes : écrire une lettre lorsqu’il est triste, taper dans un coussin quand il est en colère, aller courir quand il est frustré. Il existe une multitude de moyens, à vous de faire jouer votre créativité !

Thermomètre de l’humeur. Vous pouvez apprendre à votre enfant à utiliser le thermomètre des émotions, comme la roulette des émotions, cette technique est plus facile à utiliser lorsque l’émotion n’a pas une intensité trop élevée.

– Exprimer vos propres émotions devant lui avec une voix posée

Gérer ses émotions quand on est un enfant

Un enfant qui sait bien gérer ses émotions sera plus confiant dans ses capacités à gérer un grand nombre de situations. De plus, cela va améliorer son lien aux autres et favoriser son intégration au sein de l’école ou d’activités extrascolaires.  Par effet boule de neige, cela favorise aussi la réussite scolaire. Voici quelques techniques de gestion émotionnelle adaptées à l’enfant :

– La relaxation de Jacobson.

– La respiration.

– La méditation. Pratiquée régulièrement, la méditation est un entraînement cérébral efficace pour apprendre à bien gérer ses émotions.

Si vous sentez que des difficultés perdurent malgré vos efforts, peut-être que le fait d’avoir recours à un spécialiste peut vous aider. Pour cela nous proposons des séances individuelles, ainsi que des séances de guidance parentale.

En savoir + sur la gestion des émotions chez l’enfant :

Le site papapositive propose énormément d’outils que vous pouvez utiliser avec votre enfant. Vous trouverez ici la liste de 25 outils.

Bibliographie :

Chang, L., Schwartz, D., Dodge, K. A., & McBride-Chang, C. (2003). Harsh parenting in relation to child emotion regulation and aggression. Journal of family psychology17(4), 598.

Dunsmore, J. C., Booker, J. A., & Ollendick, T. H. (2013). Parental emotion coaching and child emotion regulation as protective factors for children with oppositional defiant disorder. Social Development22(3), 444-466.

Bariola, E., Gullone, E., & Hughes, E. K. (2011). Child and adolescent emotion regulation: The role of parental emotion regulation and expression. Clinical child and family psychology review14(2), 198.

Bariola, E., Hughes, E. K., & Gullone, E. (2012). Relationships between parent and child emotion regulation strategy use: A brief report. Journal of Child and Family Studies21(3), 443-448.

Morelen, D., & Suveg, C. (2012). A real-time analysis of parent-child emotion discussions: The interaction is reciprocal. Journal of Family Psychology26(6), 998.

Retour haut de page