La honte

<= Retour

Définition

La honte est une forme de peur du rejet. Lorsqu’une personne transgresse ce qu’elle croît être une règle sociale, elle peut ressentir une peur du regard et du jugement de la part des autres.

Cette émotion peut aussi être ressentie sans témoin : dans ce cas elle est vécue par anticipation du fait qu’un témoin pourrait découvrir dans le futur ce qui lui fait honte. En réalité, elle provient de nous. En effet, nous plaçons un jugement dans le regard de l’autre. Celui-ci nous touche uniquement car nous désapprouvons quelque chose chez nous.

La honte est une émotion, c’est donc un indicateur utile.

Notons qu’elle nous fait prendre conscience de deux choses. D’une part, le fait que nous manquons de capacité à nous assumer, et d’autre part, de notre vulnérabilité. Chaque émotion a une utilité. Celle de la honte est en partie de nous aider à mieux nous insérer socialement.

La honte, une émotion à ne pas négliger

Lorsqu’elle est trop envahissante et nous empêche de vivre, un travail sur l’estime de soi peut être nécessaire. Ce travail peut se faire à l’aide de différents outils. Nous pouvons citer la restructuration cognitive, l’identification des schémas cognitifs sous-jacents et certaines tâches à réaliser à la maison.

Mentionnons que la honte se retrouve très souvent chez les personnes souffrant de phobie sociale, ayant développé un schéma cognitif d’imperfection/de honte, ou présentant un trouble de la personnalité évitante.

Pour en savoir + :

Le célèbre neuropsychiatre et éthologue Boris Cyrulnik nous livre une conférence sur sujet dans cette vidéo intitulée “Le théâtre intime de la honte”.