L’anxiété

<= Retour

L’anxiété est notre système le plus abouti d’anticipation et de prévention des risques. Lorsque votre cerveau interprète que vous êtes en danger, il envoie une série de signaux à votre corps, et entre dans un mécanisme actif de préservation (les soucis) ce qui entraîne une réaction de combat ou de fuite.

Les soucis nous aident à anticiper les risques. Pour certaines personnes cependant, ils deviennent envahissant en engendrent une souffrance importante. On parlera alors de trouble anxieux : l’anxiété, au lieu de jouer son rôle de protection, devient un système d’autodestruction privant l’individu de son sommeil et de son bien-être – voire de sa santé, car les effets physiologiques du stress peuvent aller jusqu’à affecter son système immunitaire.

A RETENIR.
Les soucis ne sont pas en soi mauvais.

L’anxiété a trois composantes principales : émotionnelle, sensorielle et cognitive.

Par habitude et selon notre personnalité, nous prêtons attention seulement à l’une ou l’autre de ces trois composantes. Cependant, c’est bien l’ensemble de ces trois éléments qui constituent notre anxiété.

Accéder à des ressources externes sur l’anxiété :

Réservé aux abonnés :