Que voulez-vous trouver ?

Vous êtes ici :
<= Retour

mindfulness attention

Trouble du Déficit Attentionnel

Le Trouble du Déficit Attentionnel avec ou sans Hyperactivité (TDAH) est classé comme un trouble neurodéveloppemental de l’enfant qui peut persister jusqu’à l’âge adulte. Les symptômes du TDAH comprennent des difficultés attentionnelles et une distractibilité élevée, une impulsivité marquée et une agitation difficilement contrôlable. En quoi la pleine conscience peut être utile pour mieux vivre avec un TDAH ?

Pleine conscience et attention

Ces dernières années, le terme «pleine conscience» (en anglais mindfulness) est devenu de plus en plus présent. La pleine conscience correspond au fait de focaliser son attention sur les sensations internes ou externes qui se produisent dans le moment présent. Cette pratique s’accompagne d’un état de non-jugement envers ces différents évènements. Un entraînement régulier en pleine conscience diminue l’anxiété, le stress et les troubles de l’humeur. Cette pratique est donc un bon moyen d’améliorer sa relation avec ses émotions. La pratique de la pleine conscience permet également de développer la conscience de soi. Cette capacité cognitive est essentielle afin de prendre du recul sur les évènements externes et internes (émotions, pensées difficiles). Elle nous permet par ailleurs d’avoir une réflexion sur nous-même.

Les apports de la pleine conscience dans le TDAH

Le traitement le plus courant pour le TDAH implique la prise de médicaments psychostimulants. Cependant, ces derniers peuvent avoir des effets indésirables sur certaines personnes, tels que des maux de tête, des troubles du sommeil et des troubles digestifs. La pleine conscience, complétée par une thérapie cognitivo-comportementale, est donc une bonne alternative aux médicaments. En effet, la pleine conscience est l’opposé d’être distrait (par ses pensées, des éléments extérieurs, etc.). Nous sommes régulièrement sous un mode de «pilotage automatique» qui nous permet d’agir automatiquement sans effort conscience. Ce mode est utile dans certaines situations (par exemple : faire la vaisselle tout en réfléchissant aux tâches du lendemain). Néanmoins, il peut engendrer un manque de contact avec le présent. 

La pleine conscience permet de sortir du pilotage automatique et de reprendre conscience des évènements internes et externes qui se produisent dans le présent. Outre les bénéfices énoncés précédemment, celle-ci permet de réguler l’attention et d’améliorer certaines fonctions. Elle peut, par exemple, améliorer la fonction d’inhibition, qui est sous-développée dans le cas du TDAH. Ainsi, des études ont montré qu’un entraînement de seulement trois mois renforce les circuits cérébraux responsables de l’attention.

Scan corporel et TDAH

Par ailleurs, les individus avec un TDAH peuvent se montrer impulsifs ou négliger leurs besoins vitaux (manger, dormir, soins,…). Le scan corporel, un des exercices de pleine conscience, consiste à se concentrer successivement sur les différentes parties de notre corps en relevant l’ensemble des sensations corporelles ressenties dans ces régions. Cette observation s’accompagne d’un état de non-jugement : il n’y a pas de bonne ou mauvaise sensation. Le scan corporel peut se pratiquer aussi bien en position assise ou couchée qu’en mouvement (marche, équilibre). Durant l’exercice, l’attention se déplace donc lentement de la tête aux pieds afin de «scanner» entièrement le corps. L’exercice entraîne ainsi la patience et l’intéroception. En effet, il permet aussi d’écouter les messages importants que le corps a besoin de nous délivrer.

Il est important de comprendre que le but de la pleine conscience n’est pas de faire disparaître le TDAH. Il s’agit plutôt de mieux pouvoir vivre avec, via l’entrainement de certaines fonctions cognitives comme l’attention et la concentration. Cela permet également de développer des stratégies d’adaptation face aux difficultés engendrées par le TDAH (par exemple : distractibilité ou agitation en classe).

Body Scan de 5 minutes

Body Scan de 30 minutes

Pour aller plus loin

Ce livre propose un programme en huit séances basé sur la méditation pleine conscience et accompagné d’exercices audio qui permettent d’entraîner l’attention et de trouver des clés pour mieux faire face aux symptômes du TDA-H. L’auteure explique par ailleurs concrètement ce qu’est le TDA-H et aide à mieux comprendre le fonctionnement d’un « cerveau TDA-H ».

Commander sur Amazon

Références

Antoine Lutz et al., « Mental Training Enhances Attentional Stability: Neural and Behavioral Evidence», Journal of Neuroscience 29, n°42 (octobre 2009), p13418-13427

Retour haut de page