Neurodéveloppement

Vous êtes ici :
<= Retour

Définition

Le neurodéveloppement est la construction progressive de l’architecture du système nerveux et du cerveau. Celui-ci joue un rôle majeur dans la construction de la personnalité, ainsi que des spécificités émotionnelles, sociales et cognitives de l’individu.

Le neurodéveloppement permet la structuration des réseaux neuronaux.

Neurodéveloppement et périodes sensibles et critiques

La recherche a mis en évidence que plusieurs facteurs influent sur le neurodéveloppement pendant les périodes sensibles et critiques. Ce sont des moments précis durant lesquels l’environnement s’associe à la programmation génétique afin d’influencer la structuration du cerveau. Mais pas que. En effet, cela a également un impact sur la diversité neuronale, la connectivité et la maturation fonctionnelle

Ces périodes clés sont principalement :

  • La période prénatale : développement de l’embryon et du fœtus,
  • La petite enfance : première période de développement cérébral,
  • L’adolescence : seconde période de développement cérébral, en particulier du cortex préfrontal.

Ainsi, lors de ces périodes de vulnérabilité, l’exposition à des perturbations (stress, toxiques, ) combinée à des facteurs de vulnérabilité (épigénétique et génétique) altèrent la construction cérébrale.

Neurodéveloppement et troubles

Notons que certains modes de fonctionnement, débutant dans l’enfance, ont une très forte composante neurodéveloppementale. Citons par exemple les troubles du spectre autistique (TSA), le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), le trouble oppositionnel avec provocation (TOP), et le haut potentiel. Attention, cela ne signifie pas que ces troubles ne peuvent pas être traités. En revanche, il faut prendre en compte les limites des personnes qui en souffrent, et ne pas leur demander l’impossible.

Notons que le neurodéveloppement ne cesse pas après l’enfance. En effet, la neurogénèse perdure à l’âge adulte ! Par ailleurs, le cerveau reste plastique et capable de s’adapter jusqu’à notre mort. Cela signifie qu’il est possible dans une certaine mesure de compenser la neurodégénérescence liée au vieillissement cérébral (on parle de réserve cognitive) afin de mieux vieillir.

En savoir + :

Si cela vous intéresse, voici une vidéo Youtube de France Télévision sur le développement cérébral : la transformation du cerveau au fil de la vie

Références

Levitt, P., & Veenstra-VanderWeele, J. (2015). Neurodevelopment and the origins of brain disorders.