Personnalité borderline

Vous êtes ici :
<= Retour

Le trouble de la personnalité borderline est caractérisé par un schéma d’instabilité marquée et constante dans plusieurs domaines :

  • les relations,
  • l’image de soi,
  • les humeurs,
  • le comportement
  • la peur du rejet et de l’abandon.

Les personnes atteintes du trouble de la personnalité borderline semblent souvent plus stables extérieurement que ce qu’elles ressentent en leur for intérieur.

Peur de l’abandon

Les personnes atteintes du trouble de la personnalité borderline souffrent d’angoisse d’abandon. Confrontées à la solitude, elles ont l’impression de ne plus exister du tout, et ressentent un vide intérieur. Elles peuvent se mettre à paniquer ou devenir furieuses lorsque quelqu’un d’important à leurs yeux a quelques minutes de retard ou annule un rendez-vous.

Bien qu’elles désirent avoir des relations intimes, il leur est difficile de maintenir des relations stables, et vivent souvent des difficultés conjugales. Leurs sentiments à l’égard d’une relation intime peuvent fluctuer rapidement et intensément.

Déficit de régulation émotionnelle

Elles ont des difficultés à réguler leurs émotions, qu’elles expriment de façon impulsive par des comportements socialement inappropriés – en particulier la colère. En raison de ces comportements, elles se sentent souvent honteuses et se sentent coupables, ce qui renforce leur sentiment d’infériorité.

En relation avec ce déficit de régulation, elles se ressentent comme des éponges émotionnelles : les émotions des autres les contaminent, et peuvent les déborder – un peu comme si leur empathie leur faisait du mal.

Instabilité de l’image des autres et d’elles-mêmes

Ces personnes changent souvent leur opinion au sujet des autres de façon abrupte et spectaculaire. Elles peuvent être en manque d’affection puis furieuses d’avoir été maltraitées d’un instant à l’autre. Leurs attitudes fluctuent en fonction de leur perception de la disponibilité et du soutien des autres. Lorsqu’elles se sentent soutenues, elles peuvent être vulnérables et rechercher l’affection, et lorsqu’elles se sentent menacées ou déçues, elles peuvent se mettre en colère et dénigrer les autres.

Elles peuvent aussi changer brusquement et de façon spectaculaire l’image qu’elles ont d’elles-mêmes, changeant soudainement leurs objectifs, leurs valeurs, leurs opinions, leur carrière ou leurs amis.

Impulsivité

Elles agissent de façon impulsive et souvent destructrice pour elles-mêmes. Elles peuvent s’adonner au jeu, à des pratiques sexuelles à risque, faire des crises d’hyperphagie, conduire dangereusement, abuser de substances, ou dépenser trop.

Les comportements suicidaires, y compris les tentatives et les menaces de suicide et l’automutilation (par exemple, en se coupant ou en se brûlant), sont très courants. Le risque de suicide chez ces personnes est 40 fois supérieur à celui de la population générale – et 8 à 10 % des personnes souffrant d’un trouble de la personnalité borderline décèdent par suicide. Ces actes autodestructeurs sont souvent déclenchés par le rejet, l’abandon perçu ou la déception provoqués par un proche. Les personnes peuvent aussi se blesser pour exprimer leurs sentiments d’infériorité ou pour raviver leur capacité à se sentir exister quand elles ont l’impression de ne pas être réelles. Dans certains cas, la souffrance est une façon pour elles de revenir à l’instant présent, lorsqu’elles souffrent d’un trouble dissociatif, qui est beaucoup plus fréquent chez ces personnes que pour la population générale.