Personnalité schizotypique

Vous êtes ici :
<= Retour

Le trouble de la personnalité schizotypique se caractérise par des difficultés dans les relations interpersonnelles, par des façons de penser et des perceptions déformées, ainsi que par un comportement excentrique (étrange).

Spiritualité vs. schizotypie

Avoir des croyances et une spiritualité n’est pas en soi un indicateur de pathologie. Plusieurs études démontrent en effet que les croyances et expériences du domaine de la spiritualité constituent des ressources protectrices et diminuent les risques de psychopathologie (Wong and Fry, 1998 ; Paloutzian and Park, 2014). Ce n’est donc pas en soi la présence de croyances ou de vécus spirituels qui caractérise le trouble de la personnalité schizotypique, mais bien le rapport désorganisé et surréaliste de la personne au monde et aux autres, qui désocialise la personne et la place en souffrance. Il existe d’ailleurs une parenté entre ce trouble de la personnalité et la schizophrénie.

Rapport distant aux autres

Les personnes atteintes de ce trouble peuvent ignorer les conventions sociales ordinaires et interagir avec les autres de façon inappropriée. Elles préfèrent ne pas interagir avec les autres parce qu’elles ont l’impression d’être différentes et de ne pas être à leur place. Elles n’ont pas d’amis proches ou de confidents, à l’exception des parents au premier degré. Elles sont très mal à l’aise avec les autres, y compris leurs proches. Elles interagissent avec d’autres personnes si elles y sont obligées, mais préfèrent ne pas le faire, car elles ont l’impression d’être différentes et de ne pas faire partie du même monde. Cependant, il peut leur arriver de dire qu’elles sont malheureuses parce qu’elles n’ont pas de relations avec les autres. Elles sont très anxieuses dans les situations sociales, en particulier celles qui ne leur sont pas familières.

Étrangeté

Elles ont des façons étranges de penser, de percevoir et de communiquer, tel que :

  • Idées de référence : elles pensent que des événements ordinaires ont une signification spéciale rien que pour eux.
  • Pensée magique : elles peuvent penser qu’elles ont un contrôle magique sur les autres.
  • Méfiance : elles sont suspicieuses et méfiantes.
  • Pouvoirs paranormaux : elles sont convaincues d’avoir des pouvoirs paranormaux.

Leur discours peut être étrange. Il peut être abstrait ou concret à l’extrême ou contenir des phrases bizarres, ou bien utiliser certaines expressions de façon étrange. Elles s’habillent souvent bizarrement ou de manière négligée (p. ex., porter des vêtements mal ajustés ou sales) et elles ont des manières bizarres.

Perception altérées

Leurs perceptions (ce qu’elles voient, entendent ou sentent) peuvent être déformées. Par exemple, elles peuvent entendre une voix chuchoter leur nom.

Références

Paloutzian, R. F., & Park, C. L. (Eds.). (2014). Handbook of the psychology of religion and spirituality. Guilford Publications.

Wong, P. T., & Fry, P. S. (1998). The human quest for meaning. Mahwah, NJ: Erlbaum.