Problèmes de peau

Vous êtes ici :
<= Retour

Problèmes de peau et psychisme

Il existe une interaction psychoneuroimmunologique complexe entre la peau et les systèmes neuroendocrinien et immunitaire. Par exemple, le stress chronique, tel qu’il peut être rencontré dans les troubles anxieux, induit une perturbation du système immunitaire. Et cela peut affecter la peau. Réciproquement, les stimuli reçus au niveau de la la peau influencent les systèmes immunitaire, endocrinien et nerveux aux niveaux local et central. Ainsi, il est estimé qu’entre 25% et 33% des maladies de peau sont liées à des facteurs psychosomatiques. On parle alors de troubles psychodermatologiques.

Par exemple, le psoriasis et l’eczéma sont particulièrement associés à notre système émotionnel. De même, certains traumatismes ou événements stressants comme des deuils peuvent favoriser l’apparition de problèmes de peau.

Les problèmes de peau ont souvent un impact négatif sur le psychisme et inversement.

Intérêt d’une psychothérapie

Dans ces cas là, une une psychothérapie va permettre de réduire les troubles et la détresse du patient et d’améliorer son fonctionnement général. La psychothérapie va cibler le stress mais pas que. En effet, elle sera également utilisée pour améliorer les troubles du sommeil et gérer les symptômes psychopathologiques associés aux problèmes de peau comme l’anxiété, la dépression, le retrait / isolement social et le manque d’estime de soi.

En savoir + :

Pour aller plus loin, voici un article scientifique portant sur le lien entre les problèmes de peau et le psychisme : pourquoi la psychodermatologie gagne du terrain

Références

Picardi, A., Abeni, D., Melchi, C. F., Puddu, P., & Pasquini, P. (2000). Psychiatric morbidity in dermatological outpatients: an issue to be recognized. British Journal of dermatology143(5), 983-991.

Shenefelt, P. D. (2008). Therapeutic management of psychodermatological disorders. Expert opinion on pharmacotherapy9(6), 973-985.