Programme de récompenses

Vous êtes ici :
<= Retour

Cet article vise à aider les parents à mettre en place un programme de récompense, afin de régler les conflits avec leur enfant. Voici une vidéo explicative de l’article.

Les conflits ? Une histoire de besoins…

Les conflits apparaissent lorsque les besoins des différentes personnes rentrent en compétition. Mais il souvent possible d’opter pour la coopération afin satisfaire les besoins respectifs de chacun. Pour cela, il faut que les deux personnes aient l’intention de trouver une solution commune. Cela est possible en adoptant une démarche de résolution de problème.

La démarche de résolution de problème

Cela nécessite d’abord un travail de réflexion. Par exemple, imaginons que votre enfant s’agite et que vous lui disiez d’arrêter. Maintenant, essayez d’identifier les besoins de chacun. Cela peut-être un besoin de transmission, de partage, de calme… Puis, demandez vous comment réagirait les deux personnes si elles sont en conflit, ou en coopération ?

Les étapes :

1. On commence par poser le problème

2. On cherche ensemble des solutions selon trois axes possibles :

  • Faire un compromis
  • Demander de l’aide extérieure
  • Agir autrement

3. On teste les solutions … Sachant qu’il y a peu de chance qu’elles fonctionnent du premier coup. Dans ce cas, il convient donc de recommencer plusieurs fois jusqu’à ce que vous réussissiez à résoudre le problème.

Afin de récompenser votre enfant, vous pouvez utiliser des récompenses ou des points de punition de la première page.

Le programme de récompense

Afin d’encourager le bon comportement de votre enfant, nous vous suggérons d’utiliser ce programme de récompense disponible en PDF. Notons que ce programme est utile par exemple pour les enfants souffrant de TDAH ou de trouble oppositionnel.

Comment bien utiliser le programme de récompense ?

Pour l’utiliser, respectez les principes suivants :

  1. Mettre en place ce système en en discutant avec l’enfant et en l’impliquant dans sa construction.
  2. Prioriser et renforcer les comportements les plus importants (choisissez vos combats).
  3. Prévoir des petites récompenses et des récompenses qui nécessitent plus de points. Les petites récompenses doivent coûter moins de 10 points (choisir le menu du dîner, se coucher un peu plus tard, argent de poche…).
  4. Adapter le système aux capacités neurodéveloppementales de l’enfant. Par exemple, pour les plus jeunes, vous pouvez utiliser des cartes ou des jetons afin de symboliser les points. Par ailleurs, vous pouvez également cibler les tâches en fonction des capacités de l’enfant.
  5. Être généreux avec les points la première semaine, et pas de points négatifs la première semaine.
  6. Passé la première semaine, on peut attribuer des points négatifs, mais en évitant d’en donner trop. Ils sont soit soustraits du total des points positifs, soit compensés par un système de punitions. Voici quelques exemples de punitions : obliger l’enfant à s’excuser une fois calmé, le priver de jeux vidéos… Dans le cas où vous donnez des objets symbolisant les points (avec les plus jeunes) ne les reprenez pas (utilisez les punitions à la place) sauf si l’enfant refuse d’appliquer la punition.
  7. Ne pas se mettre en colère (appliquer le système calmement) et ne pas donner trop rapidement les points négatifs (un à la fois, pas trois points pour un seul conflit).
  8. Faire régulièrement évoluer le système.

Pour aller plus loin, voir nos autres vidéos sur notre chaîne YouTube ou suivez-nous sur Facebook et Instagram.