Difficultés conjugales

Vous êtes ici :
<= Retour

On parle de difficultés conjugales lorsqu’un individu traverse une crise dans sa vie de couple (hétérosexuel ou non), de famille, et plus généralement, lorsqu’il se trouve confronté à une difficulté que l’on ne parvient pas à surmonter lui-même.

Plusieurs causes possibles

Ce peut être une crise liée à des problèmes de communication dans son couple, à des difficultés sexuelles, à une infidélité, à l’arrivée d’un enfant, à l’éducation des enfants, à des conflits familiaux, à des soucis d’argent, à une période de chômage à affronter, ou encore à une rupture, une maladie, ou à un deuil à surmonter, etc.

Avec environ 130 000 divorces par an, il y aurait en France 1,8 mariage pour 1 divorce (source : INSEE 2013). Ces divorces ont des conséquences sociétales lourdes, en particulier chez les jeunes enfants (Vezzeti 2016). En outre, avant de divorcer, les couples mariés peuvent rester en souffrance plusieurs années. Le moment de la séparation est lié à un risque élevé de violence conjugale (Ellis & Wight, 1997) et chaque année passée dans un couple en souffrance augmente le risque de dépression, d’anxiété et de maltraitance infantile.

Mais pas seulement les divorces…

Enfin, les couples non mariés peuvent eux aussi souffrir de difficultés conjugales pouvant bénéficier d’un soutien en thérapie de couple ou en thérapie familiale. En effet, l’enquête ENVEFF 2000 confirme par exemple que 62% des couples se disputent fréquemment, ce qui affecte à la fois les personnes et leurs éventuels enfants (sachant que la présence d’enfants en bas âge ne réduit pas mais au contraire tend à augmenter la fréquence des disputes en créant des tensions au sein de la famille).

Depuis une cinquantaine d’années, la recherche clinique sur le couple et l’aide au couple ont beaucoup évolué. Les difficultés conjugales sont un thème central des thérapies systémiques, et des développements récents de méthodologies les ont fait entrer dans le champ des thérapies comportementales et cognitives.

Références :

Ellis D., Wight L., 1997, Estrangement, interventions, and male violence toward female partners. Violence Vict. 12(1):51-67.
Enquête ENVEFF 2000, Institut de démographie de l’Université Paris-1.
Vezzeti V.C., 2016, New approaches to divorce with children: A problem of public health. Health Psychol Open. 3(2):2055102916678105.